*Outch.

Publié le par the-pursuit-of-hapiness.over-blog.com

- Je marchais avec envie, tranquillement sur le sentier de la vie. Mais il a fallu que le destin se mette en travers de mon ch'min. De mon but, je me suis éloigné ; sur la mauvaise voie j'me suis engagé. Il faisait sombre ; je marchais tout seul dans l'ombre. A un moment, je m'suis arrêté ; j'avais mal, j'étais cassé. C'est alors qu'la solitude est apparue, et depuis quelques temps, elle me quitte plus. J'dois avouer que j'commence à m'en lasser et comme on dit: vaut mieux être seul que mal accompagné. J'lui ai donc dis d'partir, sa rage elle m'a fait sentir. J'ai continué à avancer, même si quelqu'fois, je trébuchais. Un grand Homme m'a bousculé, malheureusement, j'ai pas pu voir qui c'était. J'ai perdu connaissance un instant, mais en me réveillant, j'ai appris qu'cet homme, c'était l'espoir ; il voulait m'dire d'arrêter d'broyer du noir. Pendant un moment, j'ai cru voir mon sentier d'avant ; J'ai cru voir une lumière, mais que dalle frère. C'était un mirage, une illusion ; et moi j'suis tombé d'dans comme un con.

Je marche sans vie, tristement sur ce sentier maudit ; le regard éteint, sans personne à qui t'nir la main.*

 

 

 

mar.jpg

Publié dans Au quotidien

Commenter cet article